Environ un tiers des emprunteurs dans l’immobilier font appel aux services d’un courtier pour négocier leurs prêts. Parfois les établissements bancaires qui veulent changer leur image font appel à ce type de professionnel. Le partenariat avec ces intermédiaires économise du temps et l’argent pour toutes les parties impliquées.

Collaborer avec un courtier spécialisé dans le financement bancaire est un gain de temps incroyable, car ce professionnel du courtage a une très bonne connaissance des offres des banques  et il peut vous aider à trouver celle qui conviendra le mieux à vos besoins. Vous devrez également vous documenter sur les conditions du marché immobilier et financier pour prendre la meilleure décision. Rassembler cette documentation est une démarche extrêmement chronophage, surtout pour quelqu’un qui vient d’un autre domaine d’activité.

La négociation des conditions du crédit

Les taux pour les crédits immobiliers sont plus bas que jamais et les courtiers peuvent négocier des taux encore plus bas grâce à leur relation de longue date avec les établissements bancaires. Ils gèrent de nombreux dossiers, ce qui signifie que la réduction qu’ils obtiennent pourrait être associée à une option telle que le remboursement anticipé ou à une assurance mieux adaptée à votre profit d’emprunter. Les avantages sont en effet réciproques, car les banques bénéficient d’avoir des collaborateurs qui leur amènent de nouveaux clients. De plus, les courtiers négocient parfois d’autres aspects intéressants pour les banques auprès de leurs clients, comme la possibilité de les convaincre d’ouvrir des comptes personnels ou d’entreprise chez eux, au détriment de la concurrence. Souvent ces spécialistes sont des professionnels qui ont déjà travaillé eux-mêmes dans le milieu bancaire avant d’approcher ce métier, ce qui rend leur expertise d’autant plus précieuse pour les individuels et les entreprises.

La rémunération sur commission

Si vous vous posez des questions sur la commission, sachez que les tarifs du courtier n’encombrent pas sur le client. Il reçoit une commission de la part de la banque et, sauf si votre dossier est complexe et vous nécessitez de l’assistance long-terme, vous ne devriez pas payer de frais supplémentaires. Si vous vous retrouvez dans une situation difficile, l’intermédiaire peut négocier également un rachat de crédit avec un taux inférieur à vos redevances antérieures. C’est une mesure à considérer que ce soit uniquement pour profiter des taux très bas.